• Accueil
  • Réglementation
  • Les 5 trucs à connaître pour l’électricité dans la salle de bain
  • Les 5 trucs à connaître pour l’électricité dans la salle de bain

    Vous avez besoin de connaître les normes électriques autorisées dans une salle de bain (douche, lavabo, baignoire…) ? Vous projetez une construction neuve, une rénovation ou une extension dans laquelle pièce d’eau et électricité vont devoir cohabiter ? Pour respecter la sécurité et éviter les dysfonctionnements et risques d’électrocution dans une salle d’eau, il est nécessaire de suivre quelques règles. Nous vous dévoilons ici les 5 piliers des normes électricité dans la salle de bain en Belgique (conformes au RGIE).

    Electricité dans la salle de bain – salle de douche

    Vous le savez bien, l’installation électrique est normée, pour la sécurité de tous. En Belgique, cette norme est nommée le RGIE (Réglementation Générale des Installations Électriques).

    Que vous soyez professionnel de l’électricité ou particulier qui souhaite réaliser quelques opérations par lui-même, le RGIE reste le socle sécuritaire à respecter.

    Quelles normes électriques pour la salle de bain ?

    La sécurité est de mise lorsqu’il s’agit d’installer ou raccorder l’électricité dans la salle de bain ou une pièce d’eau, comme :

    • la salle de bain
    • la salle d’eau
    • ou la salle de douche

    Voilà pourquoi le RGIE a spécifiquement mentionné les règles d’installations électriques dans ce type de pièces. Voici les éléments clés à respecter absolument sur vos installations de circuit électrique dans une salle de bain.

    Attention : l’électricité est une énergie dangereuse, que vous ne devriez pas manipuler sans connaissances et agréments préalables. Nous vous conseillons donc de faire appel à un professionnel si ce n’est pas le cas (si vous êtes en région Bruxelloise, contactez Belectric au 0472.45.26.47).

    Les interdictions électricité et salle de bain

    Voici les éléments strictement interdit en matière d’installation électrique dans une salle de bain :

    • interdiction de faire passer une canalisation électrique non destinée à la salle d’eau
    • interdiction de positionner des interrupteurs dans certains volumes (cf plus bas dans l’article) autour d’un bac de couche ou d’une baignoire. C’est le cas sur les murs en contact direct avec le bac de douche ou de la baignoire, jusqu’au plafond. Au sol, il est impératif de respecter une distance minimum de 0,60m au contact de l’élément douche ou baignoire
    • enfin, interdiction d’utiliser des tubes métalliques ou des câble armés

    Pourquoi ces interdictions ?

    C’est très simple : eau et électricité ne font pas bon ménage. Le corps humain peut subir une électrocution – parfois mortelle – au contact d’eau et électricité en simultané.

    Les obligations sécurité électrique et pièce d’eau

    1- La distance des prises électriques

    Vous vous demandez où placer les prises électriques dans une salle de bain pour respecter les normes électriques ? Vous avez raison de vous poser la question. Tout d’abord, voici quelques éléments de réponse :

    • pas d’impératif de distance entre le lavabo entre une prise électrique
    • toutefois, la prise doit être placée à l’horizontal et non à la vertical
    • les prises doivent être protégées par un dispositif différentiel 30mA

    En revanche, comme évoqué précédemment, plusieurs zones (volumes) sont distinguées dans une salle de bain. Et vous devez respecter les impératifs normés ci-dessous :

    normes d'éclairage de la salle de bain

    2- Les goulottes

    Lors de la pose des goulottes dans la salle de bain, bous devez absolument les poser horizontalement et verticalement. De plus, les fils électriques qui y passent ne peuvent être destinés uniquement au matériel installé dans la salle de bain ou salle d’eau concernée.

    3- L’ajout de différentiels supplémentaires

    Vous devez aussi ajouter des différentiels supplémentaires à part pour la salle d’eau, salle de douche, machine à laver, sèche-linge ou encore chauffe-eau.

    Par ailleurs, la sensibilité maximale sera de 30mA.

    4- La liaison de conducteurs étrangers

    De plus, vous devez relier entre eux tous les éléments dits “conducteurs étrangers”. Cela comprend :

    • canalisation de gaz, eau ou chauffage
    • tub de douche ou baignoire

    Ainsi que les masses d’appareils électriques, aux conducteurs de protection des circuits qui aboutissent dans la salle de bain.

    5- Le chauffage au sol

    Attention !

    En cas de chauffage du sol, les résistances électriques doivent impérativement être recouvertes d’un grillage métallique. Ce grillage doit lui-même être relié à la liaison équipotentielle supplémentaire.

    A retenir sur l’électricité dans la salle de bain

    Pour finir, l’électricité dans la salle de bain doit être installée et raccordée avec prudence.

    Il est préférable de faire appel à un électricien chevronné pour ce type de travaux à haute dangerosité. En plus des éléments de raccordement électriques, certaines règles existent aussi concernant l‘éclairage et luminaires en salle d’eau (cliquez ici pour en savoir plus).

    Enfin,pour découvrir plus d’informations et d‘astuces en électricité, cliquez ici.

    L’équipe Belectric Bruxelles.

    Partager l'article :

    Share on facebook
    Share on google
    Share on twitter
    Share on linkedin
    Share on whatsapp
    Share on email

    Articles similaires